L’héritier du trône

Thème : L’héritier du trône.
Expression : « concours de grimaces ».
Forme : Dialogue.
Contrainte : L’un des personnages doit citer des proverbes à tire-larigot.
Merci BOTA !

–       Hop ! Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras.
–       Qu’est-ce que tu fais ?
–       Je prends le cache-pot. Prudence est mère de sureté…
–       Quel cache-pot ?
–       Celui-là.
–       Ce n’est pas un cache-pot, c’est un pot de chambre en faïence du 19ème !
–       T’es sûr ?  Les apparences sont souvent trompeuses. L’habit ne fait pas le moine comme on dit. Si ça se trouve c’est un cache-pot en forme de pot de chambre…
–       Je te dis que c’est un cache-pot !
–       Oui c’est un cache-pot. Pas la peine de t’énerver.
–       Pas un cache-pot, un pot de chambre !
–       Point n’est besoin d’élever la voix quand on a raison.
–       Tu ne vas quand même pas transformer ce pot de chambre en cache-pot ?
–       Pourquoi pas ? A cœur vaillant rien d’impossible.
–       C’est le cache-pot de notre arrière, arrière, arrière grand-père ! Au moins ! Des générations de nos aïeux ont trôné dessus !
–       Ils ont trôné sur un cache-pot ?
–       Ah ! M’énerve pas ! Le pot de chambre !
–       Hou ! Dis donc ! Quand un arbre tombe, on l’entend, quand la forêt pousse, pas un bruit !
–       Il est absolument hors de question que je te laisse transformer ce b… Ce magnifique cache-pot en vulgaire… Cache-pot ! Arrête ! Repoje ce pot de cendre !
–       Hein ?
–       Ah ! Putain ! Pot de chambre ! Pot de chambre ! En cache-pot ! Pose !
–       Toi, pot de chambre !
–       Tu vas le casser ! Regarde sur le côté, c’est des gravures baroques !
–       Oui, j’ai vu, ça fera bien dans ma véranda.
–       Il ne te revient pas de droit de toute façon. Tu le reposes !
–       Il ne faut jurer de rien. Il me revient peut-être. Si ça se trouve il est dans le testament… T’as bien pris une boîte de cachous toi !
–       Ça n’a rien à voir ! Ça n’a aucune valeur sentimentale une boîte de cachous. Et puis il n’y a pas de testament, tu le sais ! Repose-le !
–       Parce que le cache-pot il a une valeur sentimentale ?
–       Absolument !
–       Tout ce brille n’est pas or, mais quand même…
–       Je ne te laisserai pas trahir la mémoire de nos ancêtres !
–       Et tu feras quoi si tu en hérites ? Tu vas faire caca dedans pour honorer tes ancêtres ? Tu vas te relever la nuit pour trôner fièrement sur ton petit cache-pot en faïence ? Décidemment, quand la maison est trop haute, il n’y a rien au grenier !
–       Ce n’est pas à toi d’en hériter, c’est tout !
–       Il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre ! Tu m’as demandé, toi, si je voulais hériter des cachous avant de les prendre ? Tu as pris les cachous, je prends le cache-pot !
–       Ok ! Je repose les cachous, regarde… Mais tu reposes le pot de chambre !
–       Il est trop tard pour s’incliner quand la tête est tombée ! Je ne vois pas de pot de chambre en plus, rien qu’un cache-pot !
–       Ce n’est pas à toi d’hériter de ce cache-pot !
–       D’accord ! D’accord ! Deux moineaux s’accordent mal devant un même épi. On a qu’à se faire départager pour savoir à qui revient le trône !
–       Et comment ?
–       Comme quand on était petits ! Pour les gâteaux de la tante Irène…
–       Ah non ! Ah non ! C’est de la triche !
–       Pourquoi ?
–       Mais parce que c’est toujours toi qui gagnais ! Avec ta tronche pas possible, je voyais jamais la couleur du premier qui sortait du four !
–       Tu as eu plusieurs décennies pour t’entraîner, tu n’as aucune excuse !
–       Non ! On va pas décider de qui hérite quoi en faisant un concours de grimaces !
–       Fais-en une pour voir ? Ok, tu peux garder les cachous. Moi, je prends le trône !
–       Qui c’est l’héritier du trône en général ?
–       L’héritier du trône, c’est l’aîné.
–       Exact ! Alors donne !
–       Mais non, mais… Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage !
–       Ah !
–       La grand-mère est pas encore morte que tu la dévalises déjà, tu me dégouttes.
–       Je ne la dévalise pas ! Donne !
–       L’intention fait l’action !
–       Justement, je n’ai que de bonnes intentions !
–       L’enfer est pavé de bonnes intentions !
–       Bon, donne !
–       Bien mal acquis ne profite jamais !
–       Je m’en fous ! Donne le pot de chambre ! Ou je me fâche !
–       Donne les cachous !

Publicités

1 commentaire

Classé dans Ludotextes

Une réponse à “L’héritier du trône

  1. BOTA

    On pensait que tu n’y arriverais pas mais il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué !
    En tout cas, ton texte plairait beaucoup à Sylvie V…
    Merci pour ce texte, ami !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s