Panne d’hélice

Thème : Evocation de la femme aimée.
Expression : « Et la mer et l’amour ont l’amer pour partage »
Forme : Poème en prose.
Note : C’est trop dur !
Merci Chris ! J’attends le verdict…

Une panne d’hélice estuaire du Mékong
Une femme un délice des nues erre en sarong
Debout sur le bord du bastingage elle brave la brise et les flots
Assis sur le fil de son sillage je souligne le sillon de son dos
Le vent se levant le navire virant
L’étale s’étoffe l’étoffe détale
Ici
Un corps nu sur un décor à boire se détache
Ailleurs
Un cornu se met encore à boire s’entiche
De la belle qui l’entache
D’un label qui l’entrave à un amour postiche
C’est à moi qu’elle pense et pour moi qu’elle danse
Naufrageuse diablesse qui blesse notre engeance
C’est pour moi qu’elle danse et pour moi je pense
Qu’elle exhibe ses fesses et fait sa révérence
Le vent se voulant plus violent qu’avant
La petite déconne son pieds glisse elle s’assomme
Pour moi c’est la quille puisqu’elle tombe à la baille
Disparaît sous la quille et s’enquille dans une faille
Ailleurs
Un corniaud sera penaud
Ici
Sa Coralie sera punie
Dévot et dévoué dévoré par le chagrin
Démunie démolie dévorée par
Les requins
Et la mer et l’amour ont l’amer pour partage
C’est la fin du séjour je rejoins le rivage

Publicités

3 Commentaires

Classé dans Ludotextes

3 réponses à “Panne d’hélice

  1. BOTA

    Bon, j’ai rien compris mais je trouve ça très joli quand même.
    Tu pourrais écrire pour Raphaël ou Luc… ou Christophe Maé ! ^^
    Bravo Toto, franchement, moi j’aurais écrit un truc du genre :

    « La chatte
    a quatre
    papattes
    Et la mer et l’amour ont l’amer pour partage »

    En deux mots, félicitations!

  2. Bon ben voilà, je suis hors sujet. Il parait que c’est un poème en vers libres, pas en prose. J’y comprends rien à la poésie moi. Je suis pas pouet.

  3. Max

    Sympa 🙂
    T’as plus que mettre ça en musique !

    Note :
    Vive les vers libres ! Je suis pour la libéralisation des vers. Avec, toute chose égale par ailleurs, une régulation réfléchie. On sait jamais…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s