Petites combines

Monsieur Mauvaizefoi a entendu dans le métro :

–       Pas besoin de médecin, j’ai un bloc d’ordonnances tamponnées…
–       Mais faut écrire dessus quand même.
–       C’est moi qui écris dessus, c’est moi le médecin. Tiens, viens t’asseoir, je vais t’expliquer. Tu peux te faire 150€ par ordonnance. Sur la vie de ma mère, tu peux te faire 150€ par ordonnance, facile ! Tu l’as sur toi ta carte de CMU ?

Monsieur Mauvaizefoi a entendu dans une garden-party :

–       Tu les passes en frais, moi c’est ce que je fais, ça pose aucun problème.
–       Tu crois ?
–       Je suis sûr ! Moi je passe mes cigares comme ça.
–       Des cigares, passent encore, mais des caisses de champagne…
–       Attends, je dis des cigares, c’est pas des cigarillos, des vrais cigares ! La dernière commande je leur en ai collé pour 3500 euros.
–       Ah quand même !
–       Mais oui ! Alors tes caisses de Champagne…
–       Ah ?
–       Il te viendrait pas à l’idée de recevoir l’ambassadeur du Japon avec de l’Evian ?
–       Non !
–       Ils aiment bien les bonnes choses aussi ces gens là, on n’est pas des sauvages.
–       C’est sûr… Mais je n’ai pas vraiment de raison de recevoir l’ambassadeur du Japon en fait…
–       Qui s’en soucie ?
–       Je ne sais pas.
–       On s’en fout de qui tu reçois. Tu reçois, ça fait partie de tes fonctions. C’est toi le Maire, oui ou non ? Dans les villes nouvelles ils se font livrer des appartements par les promoteurs qui bossent sur leur commune, alors avec ton champagne, t’es loin du compte !

Monsieur Mauvaizefoi a entendu dans une salle de sport :

–       C’est vrai que tu vis dans un 120 mètres payé par les APL ?
–       Qui c’est qui t’a dit ça ?
–       C’est Gilbert.
–       Ah l’enculé !
–       C’est vrai ?
–       Oui et alors ? J’ai 4 gosses moi !
–       Mais t’as le droit aux APL ?
–       Mais oui ! Enfin normalement non mais faut pas le dire. Tu fermes ta gueule !
–       Tu rigoles ? Moi ça rentre par là, ça ressort par là !
–       Moi je pense à ma famille d’abord. Les hommes politiques ils détournent des milliards moi je veux juste un peu de confort pour mes gosses, tu vois ?

Monsieur Mauvaizefoi a entendu dans un bar :

–       L’Etat nous prend tout.
–       Ouais, je comprends. Moi il me prend pas tout mais il me donne pas grand chose.
–       Moi maintenant, je déclare le minimum, pour les cotisations. Tout le reste, fffwit ! Dans la caisse noire !
–       T’as raison !
–       Si on me demande, je dis que c’est la crise. D’ailleurs je lui ai dis à l’autre, l’autre jour : les temps sont durs Monsieur. Comment ça se fait que vous vendez si peu ? C’est la crise Monsieur.
–       T’as raison ! Moi aussi je bosse un peu comme ça de temps en temps. Mais seulement chez les amis, les connaissances… Un peu de papier peint, un peu de carrelage… Ça me fait une petite enveloppe pour sortir avec les gosses. Ça arrondi un peu les fins de mois.
–       Ouais. Tu bosses dans quoi toi déjà ?
–       Dans la police. Je suis flic moi.
–       Ah ouais…

Monsieur Mauvaizefoi a entendu dans une salle d’attente :

–       Je me suis fait rembourser ma thalasso.
–       Ah bon ?
–       Oh oui, écoute, ça fait des années qu’on cotise, on n’a jamais abusé, là avec Michel, on s’est dit zut ! Après tout, il n’y a pas de raison, tout le monde profite du système, alors nous aussi !
–       Vous avez raison ! Comment t’as fait ?
–       Ben, ils remboursent ! C’est tout !

Monsieur Mauvaizefoi a entendu dans sa voiture :

–       Vous n’avez pas immobilisé simultanément les quatre roues du véhicule pendant au moins trois secondes consécutives à l’endroit du marquage signalétique à l’intersection ?
–       Ça veut dire quoi ?
–       Vous n’avez pas marqué l’arrêt au stop ?
–       Ben si. Enfin peut-être pas trois secondes parce que j’avoue que j’ai pas eu le temps de compter, mais…
–       La loi est la même pour tout le monde, Monsieur. Je vais devoir vous verbaliser.
–       Putain ! Culé !
–       Pardon ?
–       Je dis putain ! Fait chier !
–       N’aggravez pas votre cas Monsieur. Je pense que vous n’aimeriez pas que j’ajoute un outrage à agent dans l’exercice de ses fonctions ?
–       Non.
–       Alors restez courtois je vous prie. Vous avez bu ?
–       Non !
–       Vous sentez l’alcool.
–       Ça m’étonnerait, j’ai rien bu !
–       On va procéder à un petit éthylotest alors.
–       Mais putain puisque je vous dis que j’ai rien bu ! Regardez ! Si vous voulez je mets mon coude sur mon nez en me touchant le genou… Ah, non, assis ça sert à rien… Mais je vais vous le faire debout, de toute façon, j’ai pas bu !
–       Nous allons voir ça.
–       Putain, c’est toujours les mêmes qui paient, hein ? C’est toujours sur les mêmes qu’on tape, hein ? Je suis un honnête travailleur moi, Monsieur ! Je paie mes impôts ! Tu parles ! Trop bon, trop con ! Je suis la bonne poire de toute façon! La bonne poire ! Eh ! Eh ! Eh ! Eh ! Eh ! La bonne poire ! Williams ! La bonne poire Williams ! Eh ! Eh ! Eh ! Eh ! Eh ! Faut que je la note celle-ci elle est trop drôle. Vous avez un stylo ? Oh ! Pardon Monsieur le curé ! J’ai un peu postillonné sur votre blouse… Voilà ! J’ai essuyé. Ça va là ? Oui, ça va. On voit plus rien. Ça vous va très bien l’uniforme. Oh. C’est quoi ce regard ? Tu vas pas me verbaliser parce que j’ai postillonné quand même ? C’est quoi ce pays ? Putain, on est bon qu’à payer ! Qu’à payer ! Même un petit postillon d’idnavertance maintenant, on le paie ! Inadvertance ! Bonjour les libertés individuelles ! Fasciste ! Oh merde ! Trois d’un coup ! Je sais pas pourquoi ça part comme ça… Pardon ! Pardon ! J’essuie ! Là ! J’essuie ! Voilà ! Oh putain je suis bon pour l’occlusion à perpétuité ! Vous êtes pas content là, hein ? Je le vois dans vos yeux. Vous êtes pas content.

Publicités

3 Commentaires

Classé dans Dialogues

3 réponses à “Petites combines

  1. Et a fortiori, vous n’avez pas procédé à la protection de votre intégrité physique par le biais du bandeau de textile opaque renforcé prévu à cet effet…^^

  2. Hey ! T’as changé le nom du Môôssieu !!!
    Avant c’était Monsieur Honnête !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s