Le Séminaire

–       La vérité, tu sais c’est quoi ?

–       Il soûle un peu lui, non ?

–       Il devait pas y avoir un barbecue ?

–       Chut !

–       C’est que t’es trop impulsif.

–       Ta bouche le chouchou !

–       Quand est-ce qu’on va parler nous ?

–       Ouais mais il m’a trop soulé l’autre.

–       J’essaie d’écouter ! Taisez-vous !

–       Comme hier, à la fin.

–       Moi aussi j’ai faim !

–       Ouais je sais mais…

–       Ben écoute alors, au lieu de nous dire de nous taire !

–       Je croyais qu’on pourrait parler plus.

–       Ça aurait servi à rien de le taper.

–       Putain ça y est, je décroche.

–       C’est trop mortel la commande vocale !

–       Qui c’est le con qui m’a dit que c’était barbecue ?

–       T’es pressé de parler ?

–       Il faisait des grimaces, putain !

–       C’est trop de la merde tu veux dire.

–       Ouais, grave !

–       Franchement j’ai essayé de suivre.

–       J’ai pas tout dit hier !

–       Chut !

–       Et alors ? Tu t’en fous s’il est con !

–       J’ai essayé ! T’as vu ?

–       Quoi chut ?

–       Mais n’importe quoi !

–       Il fait chut ! Il est fou lui !

–       T’es trop un bolos ! T’as vu ton tél à toi ?

–       T’as quoi à dire ?

–       Franchement, dis-moi la vérité…

–       Vas y essaie d’appeler Patrick par exemple.

–       C’est encore plus chiant qu’hier ?

–       Moi ça me rend ouf les grimaces.

–       J’ai écrit un poème…

–       Patrick ? Ok !

–       J’ai pas mangé chez moi exprès.

–       Patrick.

–       Un poème !

–       Pourtant hier c’était bien chiant déjà.

–       Quoi ?

–       Chut !

–       Nan rien, c’est pas toi, c’est…

–       Pour le Président.

–       Moi tu me fais pas des grimaces à moi !

–       J’ai faim avec vos conneries.

–       Putain ! Ça marche super bien !

–       T’es un déglingo toi ! Il est même pas là le Président !

–       T’as juste dit son nom et il s’est retourné !

–       C’est long, putain !

–       Ta gueule ! Je vais le refaire…

–       Tu vas te faire pourrir.

–       Tu me fais pas des grimaces à moi !

–       C’est à cause du bruit…

–       Avec ton poème.

–       Pa-trick.

–       Ils ont prévu un goûter pour l’aprem?

–       Quoi ?

–       Chut !

–       Nan rien, j’essaie le…

–       À moi tu me fais pas des grimaces à moi !

–       Tu vas trop me foutre la honte en plus si tu lis un poème !

–       Tu me fais des grimaces, je te tape, à moi !

–       Pa-trick !

–       Quoi bordel ? Ah ! Qui c’est qui m’appelle putain !

–       Chut !

–       Trop de la balle la commande vocale !

–       Chut toi même !

–       Eh ! Tête de con ?

–       Oui ?

–       Ça t’amuse de m’appeler ?

–       Une grimace, clac ! Une tatane !

–       Mmppffrrr !

–       Vas-y rigole pas toi !

_________________________________________

 

–       Je le crois pas.

–       Il me fout trop la honte.

–       On peut pas lui retirer les piles ?

–       Ben… Maintenant qu’il est lancé…

–       Je lui avais dit de pas le faire !

–       Il jette le discrédit sur tous les parlementaires.

–       J’ai envie de le taper.

–       Oh l’autre ! Il parle comme un ministre !

–       Il jette le discrédit… Comment t’as dit ?

–       Eh mais qu’est-ce que tu fous là toi ?

–       On avait pas un truc à voter aujourd’hui ?

–       Quoi qu’est-ce que je fous là ? Et toi qu’est-ce que tu fous là ?

–       Sur tous les parlementaires.

–       Si, à 17 h.

–       C’est réservé aux députés de la majorité le séminaire !

–       Tu vas voir qu’on aura pas le temps de goûter !

–       Eh ! Qu’est-ce qu’il fout là lui ?

–       On y sera.

–       Eh les gars ! Y a un espion !

–       Si l’autre pouvait juste fermer sa bouche et rendre le micro.

–       Jean-Marc !

–       Jean-Marc ! Y a un député UMP !

–       Vas-y, vos gueules !

–       En plus il est pourri son poème.

–       T’as rien à faire ici !

–       J’ai le droit d’être là, c’est bon !

–       Je préférais quand on était minoritaires.

–       Nan, c’est pas bon !

–       Lui ! Il tape tout le monde et il s’incruste !

–       Nan c’est pas bon !

–       Je fais rien de mal, lâchez-moi !

–       On avait moins de boulot.

–       Qu’est-ce que vous faites là ?

–       Mais rien ! Je regarde, c’est tout !

–       C’est un séminaire pour les députés socialistes. Vous êtes député socialiste ?

–       Oui.

–       Menteur !

–       Quoi ? C’est la vérité ! Je suis un socialiste moi !

–       T’es un UMP toi ! Baltringue !

–       Dehors !

–       Mais non mais c’est toujours les mêmes qui font les sorties et les trucs sympas !

–       Oui ben c’est pas une raison, tu sors !

–       S’il vous plait… Du calme.

–       Ouais ! Chacun son tour !

–       Je vais vous demander de sortir.

–       Quoi, juste parce que je suis pas député socialiste j’ai pas le droit de rester ?

–       Voilà, c’est ça.

–       C’est dégueulasse, franchement !

–       En plus il nous tape lui !

–       C’est comme ça.

–       Bande de racistes.

–       Ça suffit, sortez !

–       Je sors, c’est bon ! Je sors !

–       Plus vite que ça !

–       Je vais aussi vite que je peux, C’est bon !

–       Allez !

–       Oui ben je suis au maximum là !

–       Allez dégage !

–       Touche moi pas toi ! Je vais te taper. De toute façon il est pourri votre séminaire ! Y a même pas de barbecue.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Actualités, Dialogues

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s