Acupuncture

Je sonne.
La porte s’ouvre.
Il est derrière.

Derrière lui, la salle d’attente.
Ou plutôt un couloir.
Dans le couloir, une chaise.
Face à la chaise, deux portes.

Une porte à gauche.

Une porte à droite.

– Bonjour. Je suis en ret…
– Oui, bonjour, entrez.

– Un peu en retard, pardon.

Il referme derrière moi la porte d’entrée.

– Je suis à vous tout de suite. Asseyez-vous.
–  …
– Asseyez-vous !

Il me montre la chaise.
Je regarde la chaise.

– Allez-y !

Il ouvre la porte de gauche.

– Je crois que je préf…

Il sort par la porte de gauche.
Il referme la porte de gauche.

– ère rester debout.

Je reste là…
Comme un con.

La porte de gauche s’ouvre.
Il entre par la porte de gauche.
Il referme la porte de gauche.

– Asseyez-vous. Là !

Il ouvre la porte de droite.

Pas la peine d’insister…

Il sort par la porte de droite.

Je l’avais vue la chaise.

Il referme la porte de droite.

Je m’assieds.
J’attends.
Un peu.

La porte de droite s’ouvre.

C’est mon tour !

Il entre par la porte de droite.

Je me lève !

Il referme la porte de droite.

– Je suis à vous… Juste après.

Il ouvre la porte de gauche.
Il fait sortir par la porte de gauche

une dame un peu vieille.
Assise dans un coin.
Demandait rien à personne.

Je la croyais morte.

Il sort par la porte de gauche.
Il referme la porte de gauche.

Je reste là…
Comme un con.

La porte de gauche s’ouvre.

– Asseyez-vous !

La porte de gauche se referme.

Je m’assieds.
J’attends.
Un quart d’heure.

La porte de gauche s’ouvre.

C’est mon tour !
Je me lève !

Il entre par la porte de gauche.
Il referme la…

Et la vieille ?!

– Asseyez-vous !

Il ouvre la porte de droite.
Il sort par la porte de droite.
Il referme la porte de droite.

Je m’assieds.
J’attends.
Un quart d’heure.

La porte de droite s’ouvre.
Une dame un peu vieille
entre par la porte de droite.

C’est mon tour !

Il entre par la porte de droite.

Je me lève !

Il referme la porte de droite.
Il ouvre la porte d’entrée.
Il pousse la vieille par la porte d’entrée.
Il dit au revoir, et faites

– Attention à la marche.

Il referme la porte d’entrée.

Il ouvre la porte de gauche.

– Je suis à vous tout de suite.

Oui, oui. Je me doute…

Il sort par la porte de gauche.

Je reste là…

Bruit sourd derrière la porte d’entrée.

Il referme la porte de gauche.

Comme un con.
Je m’assieds.
J’attends.
Un peu.

La porte de gauche s’ouvre.
Il entre par la porte de gauche.

– Voilà !

C’est mon tour !

Il referme la porte de gauche.

Je me lève !

Il ré-ouvre la porte de gauche.
Il re-referme la porte de gauche.

Je sais pas pourquoi.
Un maniaque.

– Je suis à vous !

Il ouvre la porte de droite.

– Allez-y !

Je rentre par la porte de droite.
Je m’assieds dans la pièce de droite.

– Excusez-moi pour mon retard…

Il fait entrer par la porte de droite

une dame un peu vieille.

Font chier ces vieilles !
Elles sont combien comme ça ?!
Je dis

– Oh ! Excusez-moi !

Je resors par la porte de droite.

Je m’assieds.

Il referme la porte de droite.

– J’arrive tout de suite !

La porte de droite s’ouvre.
Il me regarde.

Je le regarde.

Il reste là…

C’est pas clair.

Comme…

Je le regarde.

Il me regarde fixement.

J’hésite.

Il semble me dire de venir.

Je me lève.

Il referme la porte de droite.

Je m’assieds.
Je me lève.

Je regarde un tableau.
Je m’assieds.
Je regarde le tableau.
Je me lève.
J’ai envie d’ouvrir la porte de gauche.

Je m’assieds.
Je réalise que ma première vieille
a dû se péter la gueule
derrière la porte d’entrée.
Je me lève.

Je m’assieds.

La porte de droite s’ouvre.

Je me lève.

Il entre par la porte de droite.
Il referme la porte de droite.

Il me sourit.

Il ouvre la porte de gauche.

Mon pote, on va finir par avoir un problème

toi

et moi !

– Asseyez-vous.

Il sort par la porte de gauche.
Il ferme la porte de gauche.
La porte de gauche s’ouvre.

– Je suis à vous tout de suite.

Il referme la porte de gauche.

Je m’assieds.
J’attends. 
Je regarde

le seul putain de tableau !

Je cherche des yeux

les

ma

ga

zi

nes.

Pas de magazines.
Font chier ces vieilles !

La porte de gauche s’ouvre.
Il entre par la porte de gauche.

Je me lève.

Il ouvre la porte d’entrée.

La vieille entre par la porte de gauche.

Il tient la porte d’entrée.

La vieille me regarde.

Il attend.

Moi aussi.

La vieille sort par la porte d’entrée.
Il dit au revoir, et faites

– Attention à la marche.

Il referme la porte d’entrée.

– J’arrive tout de suite.

Je fais oui oui de la tête.

Il sort par la porte de gauche.

Je tends l’oreille.

Il referme la porte de gauche.

Rien.

Tant pis.
Je m’assieds.

La porte de gauche s’ouvre.

C’est con ça m’aurait fait marrer.

– Voilà ! Je suis à vous !

Qu’elle se soit pétée la gueule aussi.

Il entre par la porte de gauche.

C’est à moi qu’il parle ?

– Allez-y !

C’est à moi qu’il parle !
Je me lève !

Je rentre par la porte de gauche.

– Asseyez-vous.

Je m’assieds.

– Excusez-moi pour le retard…

– C’est pas grave. J’arrive tout de suite.

Il sort par la porte de droite.
Il referme la porte de droite.

Je reste là…
Comme un con.

La porte de droite s’ouvre.
Il entre par la porte de droite.
Il referme la porte de droite.

Il ouvre la porte du fond.
Il sort par la porte du fond.

Combien y a de portes dans son cabinet ?!

La porte du fond s’ouvre.
Il entre par la porte du fond.
Il ferme la porte du fond.

Il s’assied en face de moi.

– Alors ? Comment ça va ?
– Ben… Pas mieux. Mais je prends sur moi.
– Toujours ces angoisses avec les portes ?
– Toujours.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Dialogues

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s